Bénéfices du magnésium : une vue d’ensemble

Publié par novadminacces le

Bénéfices du magnésium : une vue d’ensemble

Si vous êtes comme moi, au départ, vous vous dites qu’une substance telle que le magnésium est éventuellement utile en cas de stress prolongé, une situation qui peut –éventuellement – survenir dans le monde dans lequel nous vivons… Mmm, disons plutôt qui est déjà survenue plein de fois et qui surviendra encore si l’on considère la pression à laquelle nous sommes soumis chaque jour vécu ici-bas. Et oui, effectivement, dans ce cas, le magnésium est utile. Très utile. Mais son implication va bien au-delà de nous aider à gérer des épisodes de stress passagers. En effet, il n’est pas seulement  profitable  dans les cas où votre patron vient de vous annoncer que vous ne partirez pas en vacances cette année, ou encore que votre copine vient de vous avouer qu’elle vous trompe avec votre meilleur ami.

Dans bien des situations, le magnésium peut s’avérer être votre meilleur allié. C’est ce que nous allons voir à présent.

Rappelons simplement que le magnésium est présent dans chaque cellule de notre corps, et qu’il joue un rôle fondamental dans un nombre considérable de processus physiologiques. Nous verrons tout cela en détail dans un autre article. Pour l’heure, voyons ces situations où les taux de magnésium devraient être considérés.

Le Cancer

Mmm, désolé de casser l’ambiance avec cela, mais il faut bien parler du cancer puisque malheureusement c’est une réalité qu’un nombre croissant de personnes connaissent. Je ne m’amuserais pas à mentionner l’intérêt du magnésium si cela n’avait été démontré par d’éminents médecins issus de tous horizons sur le globe. Non, le magnésium ne guérira pas à lui seul un cancer, qui implique de nombreuses données physiologiques et émotionnelles. Mais oui, il peut aider de façon appréciable, et c’est là la bonne nouvelle. Car il faut bien comprendre qu’une personne ayant développé un cancer est quasi-systématiquement carencée gravement en magnésium. Une cellule privée de cet élément ne peut plus fonctionner correctement, et c’est là qu’apparaissent les problèmes. Le terrain est alors propice au développement d’un cancer, et tout se met à fonctionner de travers. Il faut alors s’attacher à rétablir de bons taux de magnésium cellulaire (cette notion est importante) pour que les choses puissent commencer à s’améliorer. L’idéal serait bien entendu de prévenir l’apparition de cette carence, mais vivons-nous dans un monde idéal ?


Le système cardio-vasculaire

Quand vous entretenez votre voiture, vous mettez de l’huile de moteur afin que ce dernier vous lâche le plus tard possible. Mais faites-vous de même avec votre propre (mais pas toujours) cœur ? Alors attention, hein, je ne dis pas que vous alliez chez Total et que vous vous enfiliez une bouteille entière d’évolution 500… Cela pourrait ne pas fonctionner. En revanche, il existe une substance se comportant comme un lubrifiant pour le moteur qu’est votre cœur et dont il raffole et c’est…. le magnésium, gagné !! (je vous avais mâché le travail, quand même…). En deux mots, disons que le magnésium, administré correctement et dans sa bonne forme, peut éliminer les spasmes musculaires, maintient la fluidité du flot sanguin et prévient l’agrégation des plaquettes. Il produit également une vasodilatation par une action directe sur le système sympathique et par le blocage des catécholamines. Il dilate à la fois les artères péricardiques et les artères coronaires résistantes. En sus, il équilibre le cholestérol et est essentiel pour l’équilibre et la fonction endocrinienne. Encore plus important, le magnésium empêche la calcification des tissus cardiaque… Bref, il est au cœur d’un bon fonctionnement du système cardio-vasculaire.


Le diabète

Et non, il n’est pas question que de sucre dans le diabète, il est aussi question de magnésium. Ce dernier est précieux pour les diabétiques de type I et II car des niveaux appropriés de magnésium abaisse la résistance à l’insuline, abaisse la glycémie et aide à la prévention et au traitement des complications des neuropathies et de la rétinopathie. Il améliore le flux sanguin à travers les vaisseaux endommagés et prévient ou retarde l’apparition du diabète de type II.


Magnésium et émotions

Bon, là je vais enfoncer une porte ouverte, mais il faut bien le faire de temps en temps. Alors rappelons simplement que, comme tous les amateurs de chocolat noir le savent, une carence en magnésium peut entraîner tout un tas de réactions indésirables sur les plans psychologique et émotionnel. Carencés même légèrement, on est plus sensibles au bruit, moins patients, plus nerveux, plus irritables, et même parfois un peu déprimés. Le sommeil est souvent moins bon, lui aussi. Le magnésium constitue bien souvent une donnée importante dans le traitement de la dépression et dans la gestion du stress au quotidien.


Magnésium et inflammation

Nous parlions d’huile précédemment (d’huile de moteur Total, rappelez-vous), et nous pourrions tout à fait utiliser le même type de métaphore concernant l’inflammation. La sagesse populaire rappelle qu’il vaut mieux éviter de mettre de l’huile sur le feu quand un torchon brûle. Adage qui n’est pas toujours suivi, pour le moins…. Et encore moins lorsqu’il est question d’inflammation dans ses propres tissus. Il y a le feu, et nous continuons à le nourrir, souvent de manière non consciente, en nous abreuvant de sucre, d’épices et autres huiles hydrogénées… Là encore, aux bons maux les bons remèdes. Le magnésium, encore lui. C’est le magnésium qui module les événements cellulaires impliqués dans l’inflammation. Sa carence est conjointe et sous-jacente au processus inflammatoire. Elle nourrit directement les feux de l’inflammation et de la douleur. Ainsi, introduire du magnésium aux endroits douloureux de l’organisme revient à jeter une couverture humide sur un feu actif.


Calcification et magnésium

Non, la santé des os ne dépend pas que du calcium. Si c’était le cas, cela se saurait et il suffirait d’ingurgiter des gisements de tuffeau pour consolider son ossature. Mais ce n’est pas le cas et en réalité, le calcium finit bien souvent par causer des problèmes dans un organisme. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas absorbé. Et lorsqu’il n’est pas absorbé, que fait-il ? Il se loge dans les articulations. Il imite l’arthrite. S’il se loge dans le cœur, il imite les lésions artérielles. L’empoisonnement au calcium peut se manifester par une maladie cardiaque, un cancer, des calculs rénaux, de l’ostéoporose, des problèmes dentaires, des éperons osseux, des cataractes et de nombreux autres problèmes de santé. Comme vous vous en doutez, c’est là que le magnésium entre en jeu. Une cellule saine a un taux élevé de calcium et de magnésium. Les deux marchent de pair, mais la carence en magnésium est bien plus fréquente qu’une carence en calcium. Il faut en avoir conscience et ne pas se supplémenter en calcium de manière inconsidérée.

Bien sûr, on pourrait en écrire bien davantage sur le magnésium et ses implications dans bien des problèmes de santé, comme l’autisme par exemple. Mais pour l’heure, mesurons déjà les implications immenses de ce qui vient d’être ici énoncé. Non le magnésium n’est et ne sera jamais remboursé par la sécu, mais il se pourrait que vous n’ayez pas à payer certaines choses…

Catégories : Articles